Latest white papers

AmCham Confidential with MP Laurent GRANDGUILLAUME

AmCham Confidential with MP Laurent GRANDGUILLAUME

Laurent Grandguillaume Nommé secrétaire d’État à la Réforme de l’État et à la Simplification, Thierry Mandon vient d’être remplacé par le député socialiste de la Côte-d’Or Laurent Grandguillaume à la coprésidence du conseil de la simplification pour les entreprises. Cette structure de soutien à la simplification est coprésidée depuis sa création, en 2013, par le chef d’entreprise Guillaume Poitrinal. Le conseil a présenté en avril dernier 50 premières mesures de simplification à destination des entreprises. Depuis l’alternance, Laurent Grandguillaume, élu dans la “vague rose” des législatives de juin 2012, s’est vu confier deux missions par le gouvernement : l’une sur la fiscalité du secteur privé à but non lucratif et une deuxième relative à l’harmonisation et à la simplification des régimes de l’entreprise individuelle, en plein conflit autour du projet de loi sur la réforme du statut des autoentrepreneurs. Après son élection à l'Assemblée nationale, Laurent Grandguillaume, 36 ans, a démissionné de ses mandats de conseiller général, d’adjoint au maire de Dijon et de sa fonction de vice-président du Grand Dijon, qu’il assumait depuis 2008. Au Palais-Bourbon, Laurent Grandguillaume siège à la commission des finances. Au sein de la direction du Parti socialiste, il officie, depuis le congrès de Toulouse (octobre 2012), comme secrétaire national chargé de l’organisation. Auparavant, Laurent Grandguillaume, titulaire d’une maîtrise de sciences économiques, a conseillé François Rebsamen à la mairie de Dijon après la victoire de ce dernier aux municipales de 2001, avant de passer, en 2005, le concours d’attaché territorial et d’officier comme conseiller en formation au sein de l’École nationale d’application des cadres territoriaux.