EVENTS & CONFERENCES

  • HEC au féminin et Women in Business

    May 31 2010, 18:30 - 18:30
    Location: Dans les salons d’accueil de la Banque Populaire Occitane 9-13 Boulevard Pompidou

     

    Un rendez-vous très attendu pour « ouvrir des portes » et « changer les mentalités »

     

    Plus de cent personnes s’étaient inscrites à cette rencontre, dont le sujet est d’actualité et qui était en préparation depuis plusieurs mois. Les 10 mesures phares issues de l’enquête GEF-IPSOS ont été commentées et illustrées par des intervenantes de grande qualité, toutes actrices du tissu économique et politique local. Les nombreux témoignages ont été relayés par l’équipe organisatrice. Les représentantes d’HEC au Féminin et Grandes Ecoles au Féminin, Sophie Reynal, Isabelle Bouillot et Anne-Béatrice Bréchemier ont su apporter leur éclairage à chacun des aspects mis en lumière. L’échange s’est poursuivi autour d’un cocktail et d’une soirée de networking digne de ce nom.  La Présidence d’Honneur de la soirée, par Pilar  Albiac-Murillo, Vice President d’Airbus Head of Quality and Lean Improvement, a donné le ton : « ouvrir des portes » et « changer les mentalités ». Même en travaillant 20 heures par jour, elle veut aider les autres femmes à franchir les barrières et montrer qu’à travers les réseaux et les politiques de ressources humaines, il y a un chemin pour les femmes.                                                                                                         

    Sensibiliser/Informer/Transmettre… et  toujours un grand paradoxe

     A l’image de la vie du réseau, la soirée a permis de rappeler les grands axes de l’action des associations représentées. Tout d’abord l’observatoire, qui permet de légitimer la parole des femmes, ensuite le développement de la prise de conscience à travers les témoignages et la participation active des intervenantes, ensuite le soutien des initiatives, portées par la puissance du réseau des anciens : 12 000 femmes diplômées d’HEC dont 3000 en région. A travers la première enquête, en 2002, on découvre la typologie des femmes, et on se reconnaît, parmi les « pionnières », les « débordées » ou les « confiantes ». Dès 2003, les études mettent en avant les clés d’un meilleur équilibre homme/femme dans l’entreprise : faciliter le quotidien, mettre en situation de réussir et changer les règles du jeu ! Nécessaire en effet, puisque en 2007, 2/3 des hommes interrogés ne voient toujours pas de problème spécifique à la progression de carrière des femmes, contre 2/3 de leurs homologues féminins, qui reconnaissent le malaise. Il en ressort aujourd’hui un grand paradoxe : le développement de la mixité est un enjeu majeur pour la performance des entreprise mais il est et particulièrement statique. La mise en valeur de 50% du potentiel et des talents passe donc par la diversification du style de management.

    10 mesures et 5 témoignages

     Le Rôle des politiques publiques régionales en faveur de l’Egalité par Nadia Pellefigue, Conseillère régionale de Midi-Pyrénées, Vice Présidente de la commission Europe, Déléguée à l’Egalité Femmes-Hommes, attachée parlementaire au Parlement européen : La Région Midi-Pyrénées a été pionnière dans la mise en œuvre d’une délégation dédiée à l’Egalité. Signataire de la Charte européenne pour l’Egalité Hommes-Femmes, elle y a adossé un plan d’action comprenant 17 mesures dont bon nombre sont en cours de réalisation. Concernant le milieu entrepreneurial, la Région a notamment mis en œuvre un Prix de l’Egalité professionnel récompensant les bonnes pratiques relatives à la création d’entreprise, la diversification et le recrutement, l’égalité salariale et le partage du temps vie privée et vie professionnelle. Elle soutient également les projets mettant en œuvre des actions qui ont pour objectif de réduire les inégalités hommes-femmes.

     Promouvoir activement les femmes par Alice Alvarez, Directrice de Groupe, Banque Populaire Occitane : entrée il y a 20 ans, dans un secteur peu ouvert aux femmes, elle est une des premières nommée Directrice d’Agence puis Directrice de Groupe. Elles sont aujourd’hui 3 sur 13, et reconnaissent la volonté des dirigeants de changer les choses. Au-delà de l’image de l’entreprise, c’est à travers l’écoute et la satisfaction des attentes des femmes que le progrès peu se réaliser. Dans des équipes de plus de 130 personnes, le mentoring est un des atouts qui permettent le développement des potentiels.

    Sophie Reynal rappelle notamment que les 10 mesures destinées à favoriser la mixité des équipes dirigeantes ne sont pleinement efficaces que si elles sont appliquées concomitamment. 

     Favoriser la création de réseaux par Caroline Goulay, Chargée d’affaires CO2 et Tight Gas, TOTAL, membre du comité de Pilotage Twice Sud Ouest (TWICE : Total Women Initiative for Communication and Exchange) : elle met en avant l’importance de la déclinaison locale pour une très grande entreprise, l’implication du top management au niveau du siège de la société, la volonté de garder une animation locale mixant top management et cadres intermédiaires « capitaines ». La mise en place d’indicateurs sur son périmètre, la reconnaissance de la valeur ajoutée du management féminin, l’identification des freins à la carrière des femmes ont été autant de sujets traités par des groupes de travail intégrant les hommes et les femmes de l’entreprise. Les actions se déclinent autour d’outils tels que des fiches résumant le parcours des rôles modèles, une journée de sensibilisation et une bibliographie remarquable. L’animation régulière du réseau, la rencontre et l’échange sont au cœur du dispositif.

     Changer les règles du jeu de l’entreprise par Françoise Prat Vice-Présidente Urismip (Union Régionale des Ingénieurs et Scientifiques de Midi-Pyrénées), chargée de la mission égalité et des relations avec le Rectorat et le Conseil régional (CCRE) : ses 37 ans d’expérience à l’Aérospatiale puis Airbus ont enrichi le propos de faits très concrets. Comment assurer l‘égalité professionnelle et la mixité pour les ingénieurs dans un contexte où les métiers techniques et scientifiques sont devenus parfois moins  attractifs que dans d’autres secteurs ?  Les différences de salaire sont bien entendu un des préalables à l’égalité, mais la voie de progrès se situe aussi à faire sur l’équilibre Vie Pro/Vie Perso et le management de qualité et non discriminant : « Les gens efficaces sont les gens heureux» !

    Equilibre vie professionnelle/vie personnelle par Valérie Ozier, Ingénieur produit chez Freescale : Freescale qui a obtenu un prix du Conseil régional dans ce domaine en 2008 pour avoir développé des mesures autour de 3 axes. La flexibilité dans l'organisation du travail (i.e. environnement informatique accessible depuis son domicile), l’aide à la parentalité (centre de loisirs au club house sur le site de l’entreprise), aide à la vie personnelle (nombreux services disponibles sur le site : primeurs, etc.). Ingénieur Supélec et Master RRH, son mémoire « Comment développer la mixité au sein d’une entreprise de haute technologie ? » est une mine d’information à ce sujet. Son modèle est une femme scientifique qui a touché les étoiles : Claudie Haigneré.

     Un public concerné et participatif

     La salle s’est reconnue dans les témoignages qui mettaient en valeur tantôt la femme d’affaires, tantôt la compagne et aussi la mère : la carrière est aussi une question de couple, de même que l’évolution des mentalités est aussi une question d’éducation, dès le plus jeune âge et à tous les stades de la scolarité. La présence de participants de différentes nationalités a aussi montré la composante culturelle de la mixité et de l’égalité, au travail et à la maison.

    Les intervenantes et le public ont apprécié le climat convivial de la soirée, l’efficacité de l’organisation et la dynamique de l’animation. L’aspect concret et la diversité des témoignages a été d’une grande richesse ; propositions et échanges ont pu être exprimés sans jugement. Rendez-vous dans quelques mois pour la suite, avec un observatoire local et des rencontres aussi riches.